ERNEENNE FOOTBALL : site officiel du club de foot de Ernée - footeo

P. SOURDIN : " J'ai su que c'était ma vocation d'être arbitre et c'est devenu ma passion ! "

14 novembre 2018 - 18:21

Retour avec Pascal Sourdin, arbitre au club. Sur la fin de sa carrière, ce qui lui a donné l'envie d'arbitrer, et sur son dernier match ce dimanche.

 

 

 

Bonjour Pascal, tout d'abord raconte nous ce qui t'a donné l'envie de commencer l'arbitrage en Janvier 1989, à l'âge de 18 ans ?!    

P.S. : J'étais attiré par la fonction depuis l'âge de 17 ans. J'ai eu l'examen en octobre 1988 et j'ai démarré sur le terrain en janvier 1989. Plus tard j'ai su que c'était ma vocation d'être arbitre et c'est devenu ma passion

 

 

Les années sont passées et tu as monté les échelons jusqu’à arbitrer en niveau R1, et devenir président de l'UANF: cela doit être une fierté pour toi ?!   

P.S. : J'ai eu l'occasion d'arbitrer en nationale 2,  au centre et en nationale a la touche ainsi que des matchs amicaux du stade Lavallois.

Mes responsabilités au sein de "L'UNAF" sont venus plus tard. Un lef motiv : défendre les intérêts des arbitres !

 

 

Comment 30 ans après, as tu pris la décision d’arrêter ta belle carrière. Quel élément t'a donné l'envie de raccrocher le sifflet ?!   

P.S. :  J'ai voulu découvrir la grande ligue des pays de Loire et j'ai connu une cruelle désillusion : celle de la relégation en fin de saison dernière.  C'est à ce moment que j'ai décidé d'arrêter.

De plus les relations humaines qui m'étaient très chères avant a totalement disparues devant cette nouvelle ligue.

 

 

Lors de ton dernier match qui opposait : GORRON / BEAUMONT, as tu réalisé avec une petite pointe d'émotion que ton coup de sifflet final était bien le dernier ?!  

P.S. : Beaucoup d'émotions lors de ce dernier match avec deux fidèles amis arbitres assistants. La famille et des amis étaient également présents. Je n'ai pas encore réalisé que c'était mon dernier coup de sifflet même si j'ai connu plein de moments d'émotions pendant ce match.

Les pleurs de mon assistante me font cependant réalisé que c'était le dernier.

 

 

Après tant d'années d'arbitrage raconte nous une anecdote :                  

P.S. :  Il y a forcément plein de souvenirs.  Je pourrais parler de ce garde du corps qui m'accompagnait lors que jetais allé arbitrer à Tourcoing. 

Mais c'est un plus,  un moment comique comme ce jour où j'ai relacé mon lacet avec le cordon de mon sifflet et que j'essayais de courir parce que j'avais laissé le jeu se poursuivre.

Que de bons souvenirs !

Vive L'Ernéenne.

 

 

 

 

Le club te souhaite énormément de bonheur dans tes futurs projets mais aussi nos plus vives remerciements pour l'image défendu à travers tes fonctions d'arbitres.

Un GRAND MERCI, à toi, Pascal car tu as laissé une très bonne image dans les clubs que tu as arbitré depuis bientôt 30 ans à nos cotés.

Commentaires